alt

La façade ventilée en pierre d’albamiel et ses avantages dans la transmission thermique de l’enveloppe du bâtiment

category

Sin categorizar

author

Rosal Stones

Les revêtements avec fixation mécanique et chambre à air sont communément appelés façades ventilées.

Un système de façade ventilée en pierre est constitué, de l’intérieur vers l’extérieur, des éléments suivants : une structure de support, un isolant, une chambre à air ventilée, un système d’attaches ou la fixation du revêtement à la structure porteuse et un revêtement à base de plaques en pierre naturelle. C’est pourquoi nous allons vous parler de notre pierre d’ALBAMIEL et de ses avantages dans ce type de système.

 

Concernant chacun de ses éléments, la façade ventilée se compose de :

 

  1. Une structure de support, qui est la structure du bâtiment et qui soutient la structure extérieure.

 

  1. Un matériau isolant. Les matériaux utilisés comme isolation thermique sur les façades doivent répondre, entre autres, aux exigences de conductivité, de résistance et de transmission thermique.

 

  1. Une chambre à air, qui, dans les façades ventilées, est un élément fondamental pour améliorer le confort thermique à l’intérieur car la ventilation de celle-ci permet un comportement de régulation.

 

  1. Un système d’attaches. Il existe une très grande gamme d’attaches sur le marché et des solutions de fixation pour presque tous les types de supports. Selon leur fonction, les attaches peuvent être de maintien (celles qui ne supportent que des efforts horizontaux dues à la pression du vent et aux mouvements sismiques) et de charge (qui, en plus des efforts horizontaux, résistent aux efforts verticaux dues au poids de la plaque elle-même).

 

  1. Les plaques de pierre d’ALBAMIEL :

 

Les plaques de pierre naturelle pour le revêtement de façades sont des pièces obtenues par coupe d’une épaisseur nominale supérieure à 12 mm et pouvant atteindre de grandes dimensions. Dans ces cas, les formats de plaque supportés, rectangulaires ou carrés, sont plus grands que dans les cas où les plaques doivent adhérer au support avec un mortier ou de l’adhésif, car elles sont adaptées, entre autres, à la capacité portante de l’attache choisie.

L’épaisseur du revêtement est déterminée conformément aux efforts de flexion exercés sur la plaque de pierre et des coupures dues aux points d’ancrage, ainsi que son pouvoir isolant.

 

Calcul de la transmission thermique dans les façades ventilées :

 

l’isolation thermique des cloisons extérieures des façades est obtenue en calculant la TRANSMISSION THERMIQUE qui est la mesure du flux thermique par unité de temps et de surface transmise dans un système de construction.

La transmission thermique U [W/m2 K] est obtenue à l’aide de la formule suivante : U=1/RT

RT [m2 K/W] est la résistance thermique de l’ensemble du système de construction qui correspond à la somme des résistances thermiques (Rn) de chaque couche qui le compose.

De plus, chaque Rn est calculée à l’aide de la formule suivante : R=e/λ, où e est l’épaisseur de la couche, en mètres, et  λ la conductivité thermique du matériau formant la couche, en W/m K.

En outre, il faut ajouter aux résistances unitaires les résistances thermiques de surface pour l’air intérieur et extérieur appelées Rsi et Rse, selon le tableau 1 du DB-HE « Économie d’énergie, du Code technique de la construction » qui sont respectivement de 0,13 et 0,04.

 

Examinons un cas spécifique dans lequel la façade ventilée est composée, de l’extérieur vers l’intérieur, des couches suivantes :

  1. Finition extérieure. Dans ce cas, il s’agit d’un revêtement en pierre d’ALBAMIEL de 4 cm d’épaisseur.
  2. Chambre à air. de 8 cm d’épaisseur.
  3. Isolation thermique. Il s’agit d’une couche de laine de roche de 10 cm.
  4. Mur en béton armé d’une épaisseur de 20 cm.
  5. Panneau du mur intérieur. La façade dispose d’une plaque de placoplâtre de 2 cm comme finition intérieure.

 

Ainsi, si nous appliquons les formules ci-dessus pour le calcul de la résistance de chaque couche, nous obtenons :

 

T

COMPOSANT ÉPAISSEUR (m) CONDUCTIVITÉ THERMIQUE λ (*) RÉSISTANCE THERMIQUE (Rn)
Pierre d’ALBAMIEL 0,03 0,83 0,04
Air 0,08 0,03 3,20
Laine de roche 0,10 0,04 2,86
Béton 0,20 2,30 0,09
Placoplâtre 0,02 0,25 0,08

(*) Valeurs extraites de la norme EN 12524 et des fiches techniques et commerciales

 

Comme nous l’avons indiqué, RT correspondrait à la somme de toutes les résistances thermiques des composants, plus 0,13 et 0,04 qui correspondraient à la résistance interne et externe, c’est-à-dire que la quantité totale obtenue serait de 6,43 m2 K/W

Par conséquent, la transmission thermique U serait égale à l’inverse de cette valeur : 0,1555 W/m2 K, valeur très avantageuse et, bien sûr, inférieure aux limites établies dans le Code technique de la construction pour les cloisons externes.

Writed by: Eva Portas Fernández, conseiller en pierre naturelle

Leave a comment